Andrés Manuel López Obrador a décidé de marquer sa présidence de gauche par des mesures sociales symboliques. Fraîchement élu, il a notamment divisé son salaire de plus de moitié et décidé de vendre l’avion présidentiel pour emprunter les lignes commerciales.
Le président López Obrador veut transformer radicalement le pays. Tout juste élu à la tête du Mexique le 1er décembre dernier, Andres Manuel López Obrador veut en finir avec les privilèges. Pour les tout premiers jours de son mandat, il a pris la décision symbolique de réduire son salaire de plus de moitié, comme le rapportent Les Échos. Le chef d’État gagnait un peu plus de 209.000 pesos mexicains par mois jusqu’à présent, Andres Manuel López Obrador a décidé d’abaisser son salaire à 108 000 pesos, c’est-à-dire un peu plus de 4 700 euros par mois, comme le note RFI. Il s’agira d’ailleurs du salaire maximum autorisé dans la fonction publique selon la nouvelle loi sur les rémunérations des fonctionnaires publiée ce lundi 3 décembre.




Le président López Obrador veut transformer radicalement le pays. Tout juste élu à la tête du Mexique le 1er décembre dernier, Andres Manuel López Obrador veut en finir avec les privilèges. Pour les tout premiers jours de son mandat, il a pris la décision symbolique de réduire son salaire de plus de moitié, comme le rapportent Les Échos. Le chef d’État gagnait un peu plus de 209.000 pesos mexicains par mois jusqu’à présent, Andres Manuel López Obrador a décidé d’abaisser son salaire à 108 000 pesos, c’est-à-dire un peu plus de 4 700 euros par mois, comme le note RFI. Il s’agira d’ailleurs du salaire maximum autorisé dans la fonction publique selon la nouvelle loi sur les rémunérations des fonctionnaires publiée ce lundi 3 décembre.




Dans un des pays les plus corrompus au monde, ce président dit « nationaliste progressiste » veut donner l’exemple. Outre son salaire amputé de moitié, Andrés Manuel López Obrador a allégé sa garde rapprochée et compte utiliser les lignes aériennes commerciales pour ses déplacements. Les Échos soulignent que la vente de l’avion présidentiel, un Boeing 787 datant de 2016, est une mesure symbolique de son début de mandat. AMLO, son surnom composé de ses initiales, veut « transformer en profondeur et radicalement le pays ».

Une vision sociale tournée vers son peuple qui le pousse à faire don de la résidence d’État que son prédécesseur Enrique Peña Niet utilisait, en la transformant en centre culturel. En attendant, la demeure est ouverte au public qui peut la visiter. Une somptueuse bâtisse d’une surface de quelque 56.000 mètres carrés, quatorze fois celle de la Maison-Blanche. Un président de gauche qui assume sa politique sociale en se l’appliquant en priorité à lui-même.


source

Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur « Voir en premier » 






















Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur « Voir en premier » 





















Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.