Selon RT, un groupe de hacker qui affirme avoir piraté des compagnies d’assurances impliquées dans le règlement financier de l’attaque du 11 septembre 2001 veut vendre les documents récupérés contre des Bitcoin, promettant de «fournir des réponses».

Un groupe de pirates informatiques répondant au nom de Dark Overlord, a affirmé dans un tweet et un communiqué diffusé sur le site Pastebin publiés le soir du la Saint-Sylvestre, avoir récupéré quelque 18 000 documents permettant, selon eux, de «fournir des réponses» sur les attentats du 11 septembre et de «dévoiler la vérité sur l’un des incidents les plus notables de l’histoire récente».

Le groupe, dont le compte Twitter a été suspendu et la page Pastebin supprimée, affirme avoir mis la main sur des documents, non seulement de deux des plus grands assureurs du monde, à savoir Lloyds of London et Hiscox, mais également de Silverstein Properties – à qui appartenait le World Trade Center au moment des attentats – ainsi que de plusieurs agences gouvernementales. Les pirates informatiques ne font aucun mystère quant à leur motivation : «Nous ne sommes pas des « hacktivistes ». Nous ne sommes motivés que par notre quête d’argent (Bitcoin).»

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.