Plus de huit millions de tonnes de plastique finissent dans les océans chaque année. Les experts estiment qu’il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans d’ici 2050. Si ces statistiques ne vous donnent pas la chair de poule, alors les photos suivantes, prises par la photographe basée à Roatan, Caroline Power, le feront probablement.

Récemment, Caroline Power a dévoilé des photographies inquiétantes prises près de l’Île des Caraïbes appartenant au Honduras. Chacune révèle ce qu’elle appelle une « mer de plastique et de polystyrène. » Comme le rapporte The Independent, la mer de l’île est bouleversée par une marée de déchets plastiques. Parmi les déchets on retrouve des couverts en plastique, des sacs, des bouteilles et des emballages qui flottent parmi les algues.

Une photo, peut-être la plus stupéfiante, montre le soleil bloqué par l’immense quantité de pollution déversée dans l’océan.

Selon Blue Planet Society, un groupe de défense pour sauver les océans, le plastique provient probablement de la rivière Montagua au Guatemala.

Roatan ne mesure que 20 km de long et 5 km de large. Power, qui vit sur l’île, a partagé les images sur les médias sociaux pour essayer de sensibiliser les gens et de faire réaliser l’ampleur du problème. Elle espère que les photographies choquantes encourageront les gens à « réfléchir soigneusement à leur manière d’utiliser le plastique » et à adopter des habitudes durables.

mer de plastique
Des photographies inquiétantes des Caraïbes montrent une mer de plastique et de polystyrène

Elle a écrit : « Réfléchissez à votre vie quotidienne, comment avez-vous pris votre nourriture pour partir la dernière fois que vous avez mangé dehors ? Comment s’est passé votre dernier repas dans la rue ? C’était probablement en polystyrène et servi avec une fourchette en plastique et ensuite mis dans un sac en plastique.

D’où proviennent ces déchets ? Il est très difficile de savoir avec précision la provenance des déchets en océan. Mais dans ce cas précis, l’association Blue Planet Society, qui milite pour la préservation des océans, aurait la réponse : des grosses quantités de déchets plastiques ont été aperçus en train d’être emportés par la rivière Motagua, située à la frontière entre l’Honduras et le Guatemala. Ces déchets proviennent  surement de décharges illégales qui se sont accumulées en amont de la rivière.


La vidéo ci-dessous, donne un aperçu du torrent de déchets qui ont circulé sur le cours d’eau.

Utilisez-vous toujours des sacs poubelle en plastique ? Des bouteilles de soda en plastique ? Enveloppez-vous votre nourriture de plastique ? Mettez-vous vos fruits et légumes dans des sachets en plastique au supermarché? »

Power a ensuite mis les gens au défi de garder leurs déchets pendant une semaine, ajoutant que la plupart des gens seraient dégoûtés par la quantité de plastique qu’ils utilisent et jettent.

10 faits sur la pollution plastique :

1) À Los Angeles, 10 tonnes de déchets plastiques comme des sacs de supermarché, des pailles et des bouteilles de soda, se déversent chaque jour dans l’océan Pacifique.

2) Les humains ont produit plus de plastique au cours des dix dernières années que nous n’en avons produit au cours du siècle dernier.

3) 50 pour cent du plastique que nous utilisons est jeté après une seule utilisation.

4) Nous ne récupérons actuellement que 5% du plastique que nous produisons.

5) L’Américain moyen jette environ 90 kg de plastique par an.

6) Le plastique représente environ 10% du total des déchets générés.

7) La production de plastique utilise environ huit pour cent de la production mondiale de pétrole (les bioplastiques ne sont pas une bonne solution car ils nécessitent des cultures vivrières).

8) Le plastique de l’océan se décompose en fragments tellement petits que les morceaux de plastique d’une bouteille d’un litre peuvent se retrouver sur toutes les plages du monde.

9) Le plastique met entre 500 et 1000 ans à se décomposer.

10) Il y a des milliards de kilos de plastique dans les océans, ce qui représente environ 40 pour cent des surfaces océaniques mondiales. 80% de la pollution vient de la terre.

L’environnement, la faune et les générations futures ont besoin de nous. En réalisant de petits changements dans notre vie quotidienne, et en diminuant notre empreinte carbone, nous pourrons faire une grande différence dans notre environnement.


Via The Independent

Via

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.