Il y a 30 ans nous aurions pu sauver la terre et pourquoi nous n’avons rien fait…

Changement climatique, paralysie politique ?

Alors que la campagne pour les élections européennes bat son plein, plusieurs partis ont décidé de mettre l’accent sur le volet écologique de leur programme.

Couché de soleil sur un épais nuage de vapeur d'eau et de poussière en suspension

Couché de soleil sur un épais nuage de vapeur d’eau et de poussière en suspension• Crédits : Alexandros Maragos – Getty

1000 milliards d’euros d’investissement pour La République en Marche, révision à la hausse des objectifs de réduction des émissions de CO2 et plan de sauvegarde pour la biodiversité en Europe pour la France Insoumise, promotion du « localisme » pour le Rassemblement National … Les candidats tentent de répondre aux nombreux appels de citoyens pour accélérer les efforts contre le réchauffement climatique. Un engouement des partis politiques pour l’écologie qui survient également suite à la publication du rapport des experts de l’ONU sur la biodiversité qui affirme qu’un million sur les 8 millions d’espèces animales et végétales recensées, sont menacées d’extinction au cours des prochaines décennies. Les nombreuses alertes des scientifiques et des citoyens ont-elles définitivement convaincues les politiques à s’engager pour la protection de l’environnement ? Pourquoi les politiques étatiques n’ont pas réussi jusqu’ici à freiner la crise climatique ? 

Nous accueillons un journaliste qui vient de publier une enquête révélant que dès la fin des années 1970, les élites scientifiques et politiques américaines étaient informées du risque climatique à venir, et ont pourtant manqué à réagir à ce péril. 

Nathaniel Rich, journaliste et romancier, auteur notamment de Perdre la terre publié aux éditions du Seuil avec les éditions du Sous-sol. 

Il est rejoint en deuxième partie d’émission par Alain Grandjean, président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature, auteur notamment de Agir sans attendre paru aux éditions Les liens qui libèrent. 

Cette idée, que la science est incertaine ou que notre compréhension du réchauffement climatique est un développement récent, est le produit de cette campagne qui a été lancée par l’industrie pétrolière, avec le soutien enthousiaste du parti républicain, dans les années 90. Nathaniel Rich

Nous sommes entrés dans une époque extrêmement dangereuse aux États-Unis, tous les droits fondamentaux que nous prenions pour acquis sont mis à l’épreuve. Nathaniel Rich

Source: France Culture

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.