Une étude datant de 2010 réalisée sur 14.000 collégiens américains, démontrait qu’ils étaient moins empathiques que les enfants ayant grandi dans les années 1980 et 1990. Pour les psychologues, cette perte d’empathie serait couplée à un narcissisme grandissant.
(Source : Université du Michigan)


Or, apprendre à un enfant à ressentir les émotions et être empathique augmente ses chances de devenir un adulte heureux, épanoui et équilibré. Le Danemark – un des pays le plus heureux au monde – l’a bien compris : ses écoles enseignent l’empathie !

« IL EST PLUS FACILE DE CONSTRUIRE DES ENFANTS FORTS QUE DE RÉPARER DES HOMMES BRISÉS. » – FREDERICK DOUGLASS

En effet, de 6 à 16 ans, les danois ont une heure de cours hebdomadaire d’empathie obligatoire par semaine, et ce depuis une loi de 1993.

Pendant ces cours, les élèves sont invités à écouter, à communiquer et à échanger entre eux. Ils doivent trouver collectivement la solution à un problème, par exemple, un élève mis à l’écart ou victime de harcèlement scolaire ou encore décider du partage d’un gâteau qu’ils ont fait ensemble.

Cette pratique permet aux enfants danois d’évacuer les problèmes et d’évoluer au sein d’une atmosphère rassurante et altruiste.

L‘EMPATHIE EST PERÇU COMME UNE FAIBLESSE. ON CONDITIONNE LES GENS POUR L’ÉTOUFFER AFIN DE RÉUSSIR. MAIS POUR QU’IL RESTE UNE LUEUR D’ESPOIR DANS LE MONDE, IL FAUT À NOUVEAU VOIR L’EMPATHIE COMME UNE FORCE. – MATT BELLAMY

 

Source : Rtbf.be – Université du Michigan
Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur « Voir en premier » 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.