Alors que le FBI pénètre dans différents bâtiments diplomatiques russes aux États-Unis pour procéder à des fouilles, la diplomatie russe a dénoncé une violation du droit international et un acte «insensé», les militaires russes déclenchent, à titre d’avertissement, une série de tremblements de terre dans une zone américaine hautement stratégique, en promettant que, en cas d’aggravation des provocations américaines, les prochaines secousses telluriques seraient dévastatrices.

 

La Russie a fermement condamné la fouille conduite par le FBI dans plusieurs de ses bâtiments diplomatiques aux États-Unis. La diplomatie russe a notamment publié plusieurs vidéos de ce qu’elle a qualifié de «simulacre de justice».

«Je suis en train de regarder les vidéos des fouilles conduites par le FBI dans nos missions, et je pense qu’il s’agit d’une terrible farce, à la fois stupide, illégale et insensée», a écrit Maria Zakharova, porte-parole de la diplomatie russe, sur son compte Facebook. Selon elle, il ne s’agirait que d’une mise en scène destinée à «démontrer la puissance des services spéciaux américains».

Qualifiant les fouilles réalisées à New York, San Francisco et Washington d’«invasions», le ministère a souligné qu’elles constituaient une violation du droit international et du droit américain lui-même, les bâtiments diplomatiques étant «inviolables», d’après l’article 22 de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques, qui stipule :

  1. Les locaux de la mission sont inviolables. Il n’est pas permis aux agents de l’État accréditaire d’y pénétrer, sauf avec le consentement du chef de la mission.
  2. L’État accréditaire a l’obligation spéciale de prendre toutes mesures appropriées afin d’empêcher que les locaux de la mission ne soient envahis ou endommagés, la paix de la mission troublée ou sa dignité amoindrie.
  3. Les locaux de la mission, leur ameublement et les autres objets qui s’y trouvent, ainsi que les moyens de transport de la mission, ne peuvent faire l’objet d’aucune perquisition, réquisition, saisie ou mesure d’exécution.

La violation flagrante par les États-Unis de leurs obligations de « État accréditaire » pour protéger ce bâtiment diplomatique et ses diplomates est, en fait, un «acte de guerre», et le ministère russe des Affaires étrangères l’appelle «un acte d’hostilité brutale» et «une occupation».

Riposte russe

Dans notre article du 2 septembre intitulé : L’arme météorologique russe pourrait mettre l’Amérique « sur les rotules », nous avons prévu, avec un certain degré de certitude, que l’utilisation de nouvelles armes géophysiques « pourrait avoir lieu dans les prochaines semaines« . Et, effectivement, cela n’a pas tardé.

Suite à la violation manifeste d’accords internationaux par les États-Unis en envahissant une portion de terre russe ; la Russie vient effectivement de riposter en utilisant sa redoutable arme de tremblements de terre, dont le pouvoir terrifiant était déjà annoncé en 2011 par le vice-président de la Douma d’État,Vladimir Zhirinovsky, qui avait dit :

« La Russie détient beaucoup de fonds et de ressources, des armes technologiques que personne ne connaît… encore! Elles peuvent DÉTRUIRE n’importe quelle partie du monde en 15 minutes.   Pas d’explosion, pas de radiation, pas de rayon laser ni d’éclair, une arme tranquille qui endormira tous les continents pour toujours…

 » Si vous voulez de nous la moindre parcelle des îles, vous devrez creuser dans les épaves et les débris de vos édifices et 120 MILLIONS PARMI VOUS ALLEZ MOURIR. »

Vidéo

Comme pour confirmer ces informations inquiétantes, le Ministère de la Défense russe vient d’établir, ces 48 dernières heures, une zone militaire d’exclusion de 237 km2 autour du bassin d’activités de Vasilsursk, situé dans le district de Vorotynsky de l’oblast de Nizhny Novgorodet dont la protection par 7 batteries de la « super arme » S-500  fait de cette zone l’un des endroits les plus protégés de notre planète.

Cette protection renforcée de Vasilsursk ne peut s’expliquer que par le fait qu’il s’agit de l’installation d’un test gigantesque sous le contrôle de l’Institut de recherche radiophysique que l’on appelle l’installation de chauffage ionosphérique SURAOn dit à son propos que c’est «le HAARP [1] russe qui pourrait détruire les États-Unis d’un seul coup ».

SURA installation de chauffage ionosphérique, Vasilsursk, Russie

Quelques heures après que le Ministère russe de la Défense ait désigné la «zone d’exclusion militaire» autour de l’installation massive de chauffage par ionosphère SURA, la zone du Laboratoire national de l’Idaho (Idaho National Laboratory(INL), qui produit les armes nucléaires secrètes américaines, a été frappée par une série de tremblements de terre [2] ; et cela s’est produit immédiatement après l’invasion américaine des territoires russes (consulats). Est-ce un hasard ?

Il est important de noter sur SURA qu’en 2010, les scientifiques russes ont signalé des perturbations de la densité plasmatique créées lors du chauffage de la région ionosphérique F2 par des ondes radio HF de haute puissance. De leur côté, des scientifiques occidentaux ont  signalé, en 2015, que les perturbations dans le contenu d’électrons total (total electron content ou TEC) de l’ionosphère semble être un précurseur à court terme des tremblements de terre dans certaines régions, ce qui fut confirmé  en 2015 et 2016, par le groupe d’étude  Ionosphere Precursor Study Group.

Dans la compréhension la plus fondamentale de ce que SURA est en réalité, et en utilisant l’information agréée par les Américains au sujet de leur installation de chauffage ionosphère HAARP [1] en Alaska, l’atmosphère maximale de notre Terre peut être ciblée par des faisceaux électriques puissants et guidés, capables de causer des tremblements de terre. D’ailleurs, en 2010, le président vénézuélien,Hugo Chavez, avait accusé les États-Unis d’avoir utilisé ce procédé pour provoquer les tremblements de terre d’Haïti.

En émettant un « ordre de bataille » pour la protection de l’installation de chauffage ionosphérique SURA à Vasilsursk, la Russie envoie un signal clair et grave selon lequel l’attaque par tremblement de terre contre le Laboratoire national de l’Idaho n’était qu’un « coup de semonce« . Car l’intention réelle de la Russie pourrait être celle de viser le super volcan Yellowstone qui pourrait être facilement et rapidement déstabilisé, en provoquant le plus grand séisme de l’Histoire. Rien qu’en 2107, Yellowstone a provoqué plus de 2.300 tremblements de terre, ce qui montre qu’un petit coup de pouce pourrait le faire exploser et causer des dégâts incommensurables [3]. Et  cela donne un nouveau sens horrible aux mots, prononcés en  2011 par Zhirinovsky et adressés à l’Amérique: « si vous voulez de nous la moindre parcelle, vous devrez creuser dans les épaves et les débris des édifices et 120 MILLIONS PARMI VOUS ALLEZ MOURIR« .

[1] H.A.A.R.P : Un outil démoniaque pour créer des catastrophes climatiques

[2] Tremblement de terre mineur – Southern Idaho en septembre 4, 2017

SRC Localisation Date de UTC / heure M D INFO
USGS Soda Springs, Idaho Septembre 04 07: 55 3.9 5 MAP Je l’ai senti
CSEM Sud de l’Idaho Septembre 04 07: 55 3.9 5 MAP Je l’ai senti INFO
USGS Soda Springs, Idaho Septembre 04 06: 55 3.4 5 MAP Je l’ai senti
CSEM Sud de l’Idaho Septembre 04 06: 55 3.4 5 MAP Je l’ai senti INFO
CSEM Sud de l’Idaho Septembre 04 06: 17 4.3 4 MAP Je l’ai senti
USGS Soda Springs, Idaho Septembre 04 06: 17 4.3 3 MAP Je l’ai senti INFO
  Ressorts de soda Secousse Lumière –
USGS Soda Springs, Idaho Septembre 04 04: 35 2.6 5 MAP Je l’ai senti
USGS Soda Springs, Idaho Septembre 04 03: 08 2.7 5 MAP Je l’ai senti
USGS Soda Springs, Idaho Septembre 04 00: 36 3.2 5 MAP Je l’ai senti
CSEM Sud de l’Idaho Septembre 04 00: 36 3.2 5 MAP Je l’ai senti INFO
USGS Soda Springs, Idaho Septembre 04 00: 05 3.3 5 MAP Je l’ai senti INFO
CSEM Sud de l’Idaho Septembre 04 00: 05 3.3 5 MAP Je l’ai senti INFO
USGS Soda Springs, Idaho Septembre 04 00: 03 2.7 6

[3] USA. La faille de San Andreas va exploser. Alerte au méga tremblement de terre

Alerte NASA. Le super volcan Yellowstone pourrait détruire l’Humanité

USA. Big One ? Séisme et Tsunami dévastateurs imminents en Californie

 

Source: LA CAUSE DU PEUPLE

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.