Les Etats-Unis, une nation exceptionnelle, c’est-à-dire une nation au-dessus de toutes les considérations que l’on attend des autres pays, c’est la notion qu’Obama a essayé d’inculquer au monde tout au long de sa présidence. Il semble qu’il ait réussi. N’importe quel pays réagirait négativement si l’une de ses décisions était combattue par d’autres pays, et tout le monde trouverait ça normal. Cela pourrait même aller jusqu’à la rupture des relations, voir plus encore, ce serait toujours vu comme normal.

Alors, pourquoi, la réaction étatsunienne est-elle considérée comme anormale ? Il est vrai que la puissance des Etats-Unis est telle que la moindre hostilité de sa part comporte des conséquences négatives énormes pour le pays qui en est la cible. Mais ce n’est pas la principale raison du refus de voir les Etats-Unis réagir comme n’importe quel pays.  La vraie raison, c’est que nous les voyons comme une nation au-dessus des autres, une sorte de maitre du monde dont les avis et les décisions sont perçus comme des jugements quasi divins, y compris dans les cas où leurs intérêts sont au premier rang (c’est-à-dire presque toujours), ou dans les cas comme celui du dernier vote à l’ONU où ce sont eux les accusés sur la sellette.

Fustiger les Etats-Unis pour leur réaction et leurs menaces puériles c’est accepter qu’ils ne sont pas une nation comme une autre. Sinon, on comprendrait tout à fait qu’ils ne soient pas contents de la décision internationale prise contre eux, et même qu’ils râlent après ceux qui ont voté contre eux. Les déclarations de Nikki Haley et de Donald Trump sont arrivées à point nommé, comme pour nous donner un coup de pouce et nous aider à comprendre enfin que les Etats-Unis sont un pays comme les autres. Car enfin, rien ne les obligeaient à faire ces déclarations publiquement, puisque toutes les menaces qu’elles contiennent avaient déjà dû être faites en coulisse, directement à tous les membres de l’ONU qui pouvaient être concernés.

Malgré cela, les membres de l’ONU qui ont, par leur vote, condamné les Etats-Unis, avaient déjà pris leur décision, et les menaces publiques ne pouvaient rien y changer. Alors, pourquoi ces déclarations publiques ? Quelles que soient leur motivation, elles génèrent une situation nouvelle lourde de conséquences, dont la première est que les Etats-Unis ont cessé d’être une nation exceptionnelle. La communauté internationale à l’ONU a d’ailleurs voté dans ce sens, traitant les Etats-Unis, pour la première fois depuis longtemps, comme une nation parmi d’autres. Il n’y a pas d’isolement des Etats-Unis comme certains le prétendent ; il y a juste une remise des pendules à l’heure.

Quant aux menaces proférées par Haley et Trump, elles seront difficiles à appliquer dans le contexte actuel. Les Etats-Unis ne peuvent se permettre de couper les aides financières à leurs clients qui ne lui sont fidèles que grâce à ces aides dont ils sont dépendants. Les Etats-Unis n’ont jamais rien fait gratuitement et le moindre dollar distribué dans le monde sert à protéger leurs intérêts. La mise en œuvre des menaces revient tout simplement à se tirer une balle dans le pied.

 

Reseau International

 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.