Les notes manuscrites écrites par Michael Jackson dans les derniers jours avant sa mort ont été découvertes et elles confirment enfin qu’il a été assassiné par le «système».

Les écrits du roi de la pop, qui ont été vérifiés et authentifiés comme 100% authentiques, ont été transmis à l’ami proche de la star,
l’homme d’affaire allemand Michael Jacobshagen, par Jackson lui-même.

Les notes ont été publiées à la veille d’une entrevue à venir avec le diffuseur Daphne Barak, qui doit mettre l’accent sur la vérité derrière la mort de Jackson.

Jacobshagen doit révéler des détails supplémentaires sur les appels téléphoniques que Jackson lui a passé à Las Vegas en 2009 peu de temps avant sa mort, dans lequel il a déclaré qu’il allait être assassiné.

Le roi de la Pop a écrit quelques semaines avant sa mort : «Ils essaient de me tuer.»

Dans d’autres notes, la superstar a dit qu’il avait “peur pour sa vie” et que «le système veut me tuer pour mon catalogue».

Elles font parties d’une collection de lettres transférées à l’homme d’affaires allemand Michael Jacobshagen, 34 ans, qui avait une amitié de deux décennies avec Jackson.

Lors d’une entrevue à venir avec le diffuseur Daphne Barak, il racontera comment Jackson l’a appelé à Las Vegas en 2009.

On ne sait pas exactement à qui les lettres étaient initialement destinées.

Dans l’une, écrite à l’encre noire sur papier blanc ordinaire, Jackson se réfère au promoteur de ses spectacles à l’O2 à Londres.

Il a dit : «AEG me fait tellement pression. J’ai un mauvais sentiment. J’ai peur pour ma vie. Appelle Joseph demain.»

La lettre se réfère aux promoteurs de concerts AEG, qui organise ses spectacles à Londres, alors que Joseph est considéré comme son père Joe Jackson.

Une troisième note a exprimé la crainte qu’il soit tué pour son catalogue de musique.

Jackson est décédé à 50 ans le 25 juin 2009.

La cause officielle de la mort était une overdose du sédatif propofol.

Son médecin Conrad Murray a eu une peine d’emprisonnement de quatre ans pour homicide involontaire.

Mais plusieurs membres de la famille de Jackson (y compris sa fille Paris) ont affirmé qu’il a été assassiné.

Le discours avec Jacobshagen par Barak, qui a déjà interviewé Jackson avec Nelson Mandela, Hillary Clinton et Donald Trump, sera diffusé dans le monde entier.

Barak a déclaré :

“Jacobshagen m’a approché plus tôt cette année. Il était impatient de parler du Michael Jackson qu’il avait connu. Il a insisté pour me rencontrer à cause de mes précédents entretiens avec Jackson et ses parents. J’avais publié des audios de Jackson, montrant ses lourdes dépendances et qu’il avait été maltraité par les facilitateurs autour de lui. Il a envoyé un message clair aux personnes qui ont toujours essayé de bénéficier de lui après sa mort. Jacobshagen nous a toujours écrit et a dit qu’il avait des notes manuscrites de la star, jamais vues auparavant. Certaines ont été écrites en 2009 avant sa mort tragique. Alors nous avons accepté de rencontrer Jacobshagen, filmer son récit et regarder les notes.”

Lors d’une entrevue avec le magazine Rolling Stone, la fille de Michael Jackson de 18 ans, Paris, a affirmé que son père savait qu’un groupe «plus puissant que le gouvernement» avait l’intention de le tuer et qu’il a finalement été assassiné dans le cadre d’un «coup monté».

“Il laissait tomber des indices sur les gens qui allaient le chercher. Et à un moment donné, il était comme ‘Ils vont me tuer un jour’”, a-t-elle déclaré.

Paris pointe du doigt les Illuminati, qui sont censés contrôler secrètement la politique, l’industrie de la musique et la plupart d’Hollywood.

“C’est évident. Tous les signes indiquent cela. Cela ressemble à une théorie de la conspiration totale et cela ressemble à des conneries, mais tous les vrais fans et tout le monde dans la famille le savent. C’était un coup monté. C’était des conneries !”

Paris avait 11 ans quand son père est mort d’un arrêt cardiaque en 2009 causé par une combinaison mortelle de médicaments sur ordonnance.

Elle reproche au docteur Conrad Murray la mort de son père mais dit avoir la preuve qu’il n’était qu’un pion dans un complot pour assassiner son père et utilisé par l’organisation sinistre.

“Je le fais vraiment, mais c’est un jeu d’échecs. Et j’essaie de jouer au jeu d’échecs de la bonne manière. C’est tout ce que je peux dire à ce sujet maintenant”, a-t-elle déclaré.

Source : Neon Nettle

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.