Quinze ans après avoir lancé l’appel à l’insurrection des consciences, Pierre Rabhi regarde la campagne présidentielle avec détachement et préfère miser sur la créativité de la société civile pour préparer le futur.

Dans un entretien vidéo pour Reporterre, Pierre Rabhi parle de notre monde tel qu’il le voit, gagné par l’obscurantisme et la division, habité par une humanité dont il doute de «l’intelligence». Il parle de Donald Trump, du Front national – «une idéologie stupide» où il «ne voit pas de bienveillance» -, des religions – «elles auraient dû être les premières écologistes» -, de la lucidité nécessaire à notre époque.

VOIR LA VIDEO

Source: reporterre

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.