Le duc de Cambridge a déclaré qu’une population mondiale en forte croissance exerce une « énorme pression » sur les espèces animales lors d’un gala à Londres.

Il a ajouté, « qu’il y a un besoin urgent d’appliquer une stratégie qui permettra aux humains et aux espèces animales de coexister dans le même environnement. »

  • PENDANT CE TEMPS, LE TROISIÈME ENFANT ROYAL EST PRÉVU POUR AVRIL 2018

« Au cours de ma vie, nous avons vu les populations fauniques mondiales diminuer de plus de la moitié. Nous allons devoir redoubler d’efforts encore plus durs, et penser encore plus loin, si nous voulons faire en sorte que les êtres humains et les autres espèces animales avec lesquelles nous partageons cette planète puissent continuer à coexister. Selon les prévisions, la population humaine africaine qui croît rapidement devrait plus que doubler d’ici 2050 – une augmentation stupéfiante de trois millions et demi de personnes par mois. Il ne fait aucun doute que cette augmentation met la faune et l’habitat sous une énorme pression. L’urbanisation, le développement des infrastructures, la culture – toutes ces bonnes choses en elles-mêmes, mais elles auront un impact terrible si nous ne commençons pas à planifier et à prendre des mesures maintenant. »

Ses appels faisaient écho à ceux de son grand-père, le duc d’Édimbourg.

Son grand-père a suggéré une politique de «limitation volontaire de la famille» pour lutter contre la surpopulation en 2011.

L’AGENDA DE DÉPOPULATION POUR UN NOUVEL ORDRE MONDIAL ‘AGENDA 21’

 

 

VIA

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.