Reportage.“Décrochons Macron !”, ce mouvement qui dénonce l’inaction écologique de Macron

Décrochage du portrait du Président Macron dans la mairie de Lingolsheim (Alsace) par des militants de l’ONG ANV-COP21. Photo / Christoph de Barry / Hans Lucas / AFP

Un peu partout en France, des militants écologiques décrochent les portraits du président dans les mairies, écoles et administrations. Pour eux, cette “désobéissance civile” est une manière de dénoncer la politique paradoxale d’Emmanuel Macron en matière d’écologie : des paroles mais pas d’actes.

Tout est tranquille dans la jolie mairie pittoresque de Lingolsheim, près de Strasbourg, en ce lundi après-midi. Les vacances d’été ont commencé et il fait exceptionnellement chaud. Mais à 16 heures, il se passe quelque chose d’extraordinaire. Onze personnes entrent calmement, saluent poliment les réceptionnistes puis se dirigent vers la salle habituellement réservée aux réunions du conseil municipal. Elles décrochent soigneusement le portrait d’Emmanuel Macron, le placent doucement dans un sac protecteur spécial et s’en vont avec.

Ces militants écologistes rentrent chez eux et attendent que les gendarmes viennent frapper à leur porte.

Obliger la France à faire plus

C’est la dernière action en date d’un mouvement de désobéissance civile qui est en pleine croissance. Le portrait de Macron a été décroché dans plus de cent mairies de petites villes et villages, du Beaujolais à la Normandie, de Biarritz à Paris, ce qui provoque l’intervention de la police et de la justice.

Les décrocheurs de portrait de Lingolsheim ont déclaré après leur action vouloir laisser un “mur vide symbolisant l’absence de politique gouvernementale adaptée aux enjeux du dérèglement climatique”.

C’est l’association Action non violente COP21 qui est à l’origine de la campagne “Décrochons Macron !” Elle y voit une action “désespérée et urgente” pour obliger la France à en faire davantage dans la lutte contre l’urgence climatique.

Un “écart entre ambition et réalité”

Macron se présente comme un leader mondial dans la lutte contre le réchauffement climatique et le garant de l’accord de Paris conclu sous les auspices des Nations unies en 2015. Il a défié Donald Trump sur la question et juré que la France rendrait “sa grandeur à notre planète”.

Cependant, le Haut Conseil pour le climat, un organe consultatif indépendant, a récemment mis en avant un “écart entre ambition et réalité”. La France ne réduit pas assez rapidement les émissions de gaz à effet de serre, en particulier celles provoquées par le transport routier et les bâtiments, et ne pourra probablement pas atteindre ses

[…]Angélique Chrisafis

Source

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.