Crédit image de couverture: En 1982, les ouvriers d’Usinor Denain ont empêché le déroulement d’une étape . (L’Equipe)


La 16e étape du Tour de France a été brièvement neutralisée, en raison d’une manifestation d’agriculteurs. Il ne s’agit pas d’une première sur le Tour, une étape avait carrément été annulée en 1982.

Le départ de la 16e étape du Tour de France entre Carcassonne et Bagnères-de-Luchon a été perturbée par une manifestation d’agriculteurs. Une quarantaine de manifestants du collectif «Pour que vive la Piège» ont tenté de bloquer la route avec des bottes de paille et des moutons. Des gaz lacrymogènes ont été utilisés, lors des échanges avec la police, et la course a été neutralisée durant une vingtaine de minutes.

Une manifestation sur la route du Tour, ce n’est pas une première. Plusieurs incidents ont déjà eu lieu lors des dernières années, sans toutefois nécessiter l’arrêt de la course. Il faut remonter au Tour 1982 pour retrouver trace d’un véritable impact d’une manifestation sur le Tour. Le 7 juillet 1982, le contre la montre par équipes programmé  entre Orchies et Fontaine-au-Pire avait été annulée, en raison d’un mouvement d’humeur spontané des sidérurgistes d’Usinor Denain, furieux d’avoir appris, la veille, que le train à bandes, dernier fleuron de l’empire sidérurgique, allait fermer. Il s’agit de la seule fois où le Tour a été arrêté par une manifestation.


Source

Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur « Voir en premier » 

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.