Les cinq méthodes de l’industrie pharmaceutique pour nous bourrer de médicaments inutiles

L’industrie pharmaceutique va bien, très bien même. Grâce aux Français, leurs plus fidèles clients au monde, mais d’abord grâce à un intense et efficace travail de l’ombre auprès des autorités politiques et sanitaires et des médecins. Si la santé des laboratoires est renforcée par ces pratiques, ce n’est pas le cas de celle des patients.

L’industrie pharmaceutique va bien, très bien même. Grâce aux Français, leurs plus fidèles clients au monde, mais d’abord grâce à un intense et efficace travail de l’ombre auprès des autorités politiques et sanitaires et des médecins. Si la santé des laboratoires est renforcée par ces pratiques, ce n’est pas le cas de celle des patients.

Au concours des consommateurs du comprimé, les Français figurent toujours sur la première marche du podium. En moyenne : quatre comprimés avalés par jour pour l’ensemble de la population et une facture de 34 milliards d’euros en 2014. Soit 2,7 % de plus que l’année précédente, dont 20 milliards pris en charge par la Caisse nationale d’assurance maladie. Parallèlement, l’industrie pharmaceutique s’affirme comme la plus rentable au monde et elle ne cesse de progresser : 639 milliards d’euros de chiffres d’affaires global pour le secteur en 2013, en croissance de 4,5 % par rapport à 2012. Il y a 10 ans, un rapport de la Chambre des Communes anglaises sur l’industrie pharmaceutique concluait : « Elle est maintenant hors de tout contrôle. Ses tentacules s’infiltrent à tous les niveaux » (texte en bas de cet article). Le constat est-il toujours d’actualité ? Comment s’y prend-elle, dans quelles strates se fond-elle pour maintenir notre dépendance et commercialiser toujours plus de nouvelles molécules ?

Tout commence par le cabinet du médecin traitant : le principe concurrentiel de la médecine libérale et payée à l’acte implique la notion de satisfaction. Claude Malhuret, sénateur UMP, a proposé plusieurs amendements en faveur de l’indépendance du corps médical face au lobby pharmaceutique lors du vote de la loi santé. « Les médecins sont prêts à tout pour garder leurs patients. Alors ils répondent à leurs demandes. Les somnifères, les benzodiazépines[anxiolytiques]… C’est un scandale, ça tue les vieux ! C’est normal, quand on est vieux, de ne dormir que cinq heures par nuit. Tous ceux qui en prennent à long terme – pas plus de six semaines normalement – sont finalement dépendants et subissent un déficit cognitif d’autant plus fort qu’ils sont âgés. » Dans ce système régi par la rentabilité et la réponse aux besoins immédiats du patient, pas le temps de s’intéresser en profondeur aux origines des troubles du sommeil ou d’une dépression, comme l’explique Jean-Sébastien Borde, président du Formindep, collectif de médecins qui œuvre pour une formation indépendante. « Nous sommes parmi les champions du monde de la consommation des anxiolytiques. Or l’accompagnement de ces pathologies prend du temps si l’on veut comprendre ce qu’il se passe, tandis que la prise d’un médicament va soulager automatiquement. C’est la conjonction d’un manque de praticiens et d’un nombre de consultations très élevé pour chacun qui conduit à ces prescriptions très importantes. »

 1. Manipuler le baromètre thérapeutique

Cette surconsommation de médicaments est encouragée par les labos. Première technique : modifier le seuil à partir duquel le médecin doit prescrire. Prenons l’exemple de l’hypertension, à l’origine de troubles cardiovasculaires, qui représente la moitié du marché médicamenteux de la cardiologie, selon Philippe Even, ex-président de l’institut Necker [1] et fervent militant anticorruption. « L’industrie, puis les agences de santé et les médecins ont redéfini l’hypertension à 14, contre 16 auparavant. Alors que la tension moyenne de la population se situe aux alentours de 13. Ça a l’air de rien comme ça, je n’arrive pas à réveiller les gens à ce sujet, mais qu’est-ce que cela signifie ? » Le professeur émet un bref silence avant de hausser le ton. « Cela veut dire quadrupler le marché des antihypertenseurs, parce qu’il y a quatre fois plus de gens qui ont une tension entre 14 et 16 ! »

2. À nouvelles maladies, nouveaux marchés

Autre tendance, la transformation de facteurs de risque en maladies. Exemple phare : le cholestérol, « notre ennemi à tous ». Parmi les traitements « blockbusters », le Crestor, du laboratoire Astrazeneca. Il est la troisième référence pharmaceutique la plus commercialisée au monde. Cette pilule anticholestérol fait partie de la famille des statines, prescrites à outrance et souvent à vie. « Cinq millions de gens sont traités avec des statines en France, explique Claude Malhuret. Contre un million seulement qui en auraient besoin. » Seules les personnes qui ont déjà eu un accident cardiovasculaire devraient en consommer, selon lui. Quid des quatre millions de personnes qui en prennent inutilement ? Les effets secondaires recensés sont lourds : insuffisance rénale, troubles musculaires, cognitifs, hépatiques, impuissance, myopathie, cataractes. Le sénateur enchérit : « Le jour où toutes ces personnes âgées qui consomment des statines et autres somnifères vont mourir d’un accident médicamenteux, personne ne va s’en occuper ou bien même s’en soucier. Elles seront mortes de vieillesse, comme tout le monde ! » 20.000 accidents dus à de mauvaises prescriptions sont recensés chaque année en France. Un chiffre sous-estimé selon Michèle Rivasi, députée européenne EELV« du fait des carences de notre système de pharmacovigilance ».

3. Chers visiteurs médicaux

Une vigilance qui doit s’opposer à l’omniprésence du marketing. Les médecins sont quotidiennement sollicités par les visiteurs médicaux qui assurent la promotion des nouvelles molécules. « Les lobbies sont omniprésents dans les couloirs des hôpitaux, affirme Jean-Sébastien Borde, du Formindep. Or, le médicament prescrit par le spécialiste aura tendance ensuite à être prescrit par le généraliste à la sortie de l’hôpital. » Et cette promotion fonctionne à merveille, selon une étude de 2013 publiée dans Prescrire, la seule revue médicale indépendante en France. Les médecins qui reçoivent le plus de consultants ont les ordonnances les plus généreuses. Ces mêmes praticiens reçoivent plus de patients, pour des temps de consultation plus courts et lisent davantage de presse gratuite financée par les firmes elles-mêmes. Les visiteurs tentent d’instaurer « une relation amicale » avec les médecins et offrent petits-déjeuners ou déjeuners, proposent d’organiser le pot de départ des internes… 244.572.645 € : voici le montant total des cadeaux des firmes pharmaceutiques aux médecins entre janvier 2012 et juin 2014, recensés par le collectif Regards citoyens.

4. Séduire les leaders d’opinion

Les Key Opinion Leaders, alias KOL, ou leaders d’opinion, clés de voûte de la promotion des médicaments, interviennent en première ligne, avant et après l’autorisation de mise sur le marché (AMM) des médicaments. Ils sont rémunérés pour réaliser les essais cliniques, les valider puis prêcher la bonne parole durant les congrès de spécialistes, dont les déplacements, frais de bouche et hôtels sont pris en charge par les labos, pour eux comme pour leurs confrères présents sur place. En tant que chef du service de gériatrie à l’hôpital Pompidou, à Paris, Olivier Saint-Jean a le profil parfait. « Je suis un KOL négatif », affirme-t-il pourtant. Le professeur refuse de prescrire les seuls traitements « inutiles voire dangereux » qui existent aujourd’hui contre la maladie d’Alzheimer. « C’est complexe pour nous de dire : “Je n’ai rien à vous prescrire.” Mais à partir du moment où je me suis rendu compte que le traitement était dangereux pour les patients, j’ai basculé et j’ai dit à mes étudiants à l’université que cela ne marche pas. » En 2006, l’Inserm lui demande d’étudier de plus près les analyses de ces médicaments. Résultat : il démontre leur inutilité, et révèle qu’ils peuvent s’avérer toxiques pour des patients justement atteints de troubles de la mémoire. « Je me suis fait insulter par mes confrères, raconte-t-il. Certains, en lien avec les labos, disaient qu’il était criminel de dire que ces médicaments étaient inefficaces. » KOL négatif, donc non rentable, brebis égarée d’un star système qu’il décrit par ailleurs pour y avoir participé quand la recherche était encore teintée d’espoir.

« Il y a trente ans, ces personnes âgées restaient dans les hospices et les fonds de salle des hôpitaux psychiatriques. Puis, les labos ont proposé des médicaments en parallèle de professionnels qui se bougeaient pour avoir une vraie reconnaissance de ces malades. J’ai eu des liens d’intérêts avec les labos à ce moment-là. On avait vraiment envie de faire mieux. Cela m’arrivait d’aller faire des formations à des médecins traitants et puis, c’est vrai que je repartais avec un chèque. Parfois réinjecté dans le service, parfois dans ma poche. » À l’heure où le montant des crédits alloués à la recherche ne cesse de baisser, de plus en plus de chefs de service, les « patrons », comme on les appelle, acceptent la manne des études diligentées par les labos.

Mais alors quelle différence y a t-il entre lien et conflit d’intérêts ? Claude Malhuret s’est battu au Sénat en 2015 lors du vote de la loi santé de Marisol Touraine pour imposer des amendements en faveur de plus de transparence entre les firmes et le corps médical. « Un laboratoire vous demande par exemple d’effectuer des recherches pour approfondir la compétence sur une pathologie. Vous réalisez cette étude, vous amenez donc des résultats et êtes rémunéré pour les services que vous avez rendus au laboratoire mais vous n’êtes pas en situation de conflit. Au contraire, il y a conflit d’intérêts lorsque, en échange d’une rémunération, vous apposez votre signature en bas d’une étude que vous n’avez pas pris le temps de suivre, de réaliser vous-même. » Ceux-ci sont une minorité insiste Philippe Even dans son dernier ouvrage Corruptions et crédulité en médecine : il identifie par exemple « les six cardiologues parisiens les plus liés à l’industrie ». Ce sont eux qui agissent ensuite auprès des autorités publiques, puis qui deviennent membres et présidents des agences de santé et livrent leurs recommandations au ministère pour les autorisations de mise sur le marché (AMM).

5. Contrôler les études et les consciences

Une fois l’AMM obtenue, une grosse machine en trois étapes se met en branle. La première est celle de la diffusion orale : « Il faut que des universitaires aillent de congrès en séminaires répandre la vérité sur la dernière merveille du monde qui vient d’arriver », raconte Philippe Even. Aux États-Unis, des médecins que l’on appelle les « Tour Doctors » passent des contrats d’orateurs avec les firmes.

C’est à ce moment-là que la presse s’en empare, c’est la deuxième phase. Les firmes s’arrangent alors pour faire signer les articles par les spécialistes des pays au plus fort potentiel de marché : États-Unis, Europe, Japon, Chine, Brésil. « Le plus souvent, ils lisent l’article écrit par des sous-traitants de l’industrie et le signent », poursuit l’auteur de Corruption et crédulité en médecine. Nos consultants ou leaders d’opinion ont ensuite la charge de répercuter la promotion dans leurs pays respectifs, dans les journaux locaux, sur les plateaux télé. « Et alors de nombreux journaux, même réputés, tombent dans le panneau : “Un expert mondialement reconnu”, lit-on dans Le Monde ou dans Le Figaro, par exemple… Reconnu à l’intérieur du périph, oui ! » rit Philippe Even, avant de poursuivre. « Or, ces journaux, comme les journaux spécialisés ne vivent plus que grâce à la pub et donc à l’industrie. » D’ailleurs, quel secteur se porte encore mieux que l’industrie pharmaceutique ? Justement celui de ces journaux médicaux. « Alors que les firmes pharmaceutiques réalisent en moyenne 20 % de bénéfices par an, les organes de publication en réalisent 30 % ! » affirme le président de l’institut Necker.

Dernière phase : le médicament doit être recommandé par les prescripteurs et les sociétés dites savantes, comme les fédérations de santé, qui sont des centaines en France. La fédération de cardiologie par exemple, celle de l’hypertension, la société d’athérosclérose, etc., financées par les laboratoires : « Elles émettent des recommandations officieuses. Pour les rendre officielles, la Haute Autorité de santé reprend les articles d’experts qui les ont rédigés pour les firmes. À travers ces trois étapes, les congrès, les journaux, les sociétés et agences de santé, on peut dire que les sociétés tiennent directement la plume des prescripteurs. »

Sur les 2.000 médicaments commercialisés (10.000 au total avec les copies), seuls « 200 sont utiles », selon Philippe Even. Michel Thomas, professeur en médecine interne [2] à Bobigny, va plus loin. Il a publié une étude en 2013 recensant 100 médicaments vraiment indispensables. « On considérait qu’il y avait beaucoup trop de consommation de médicaments en France et qu’il fallait se pencher sur l’essentiel. » Après validation auprès d’une centaine de médecins internistes français, la liste se réduit aujourd’hui à 85 références, hors traitements de maladies rares et anticancéreux, pour une prise en charge de « 95 % des pathologies de départ ». Michel Thomas attend avec impatience de voir si, comme prévu dans la loi de santé, une liste des médicaments « préférentiels » inspirés de la sienne verra le jour. « Le Leem, le syndicat des firmes pharmaceutiques en France, a fait une offensive lors de la discussion de cette loi pour tenter de l’interdire, mais cette proposition a retenu l’aval de l’Assemblée et du Sénat », se félicite-t-il. Reste à savoir quand et comment sera promulguée cette loi de santé, car, comme il le dit, « les décrets d’application peuvent tout changer ».

« L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE EST MAINTENANT HORS DE TOUT

CONTRÔLE »

Voici un extrait d’un rapport de 2006 de la Chambre des Communes anglaise sur l’industrie pharmaceutique, dont les conclusions ont été reprises par l’ONU en 2008. Selon les médecins contactés, ce rapport est toujours valable.

La Chambre des Communes anglaise.

« L’industrie pharmaceutique trahit ses responsabilités à l’égard du public et des institutions. Les grandes firmes se sont de plus en plus focalisées sur le marketing, plus que sur la recherche, et elles exercent une influence omniprésente et persistante, non seulement sur la médecine et la recherche, mais sur les patients, les médias, les administrations, les agences de régulation et les politiques. (…) Elle s’est imbriquée dans tout le système, à tous les niveaux. C’est elle qui définit les programmes et la pratique médicale. Elle définit aussi les objectifs de recherche de médicaments sur d’autres priorités que celles de la santé publique, uniquement en fonction des marchés qu’elle peut s’ouvrir. Elle détermine non seulement ce qui est à rechercher, mais comment le rechercher et surtout comment les résultats en seront interprétés et publiés. Elle est maintenant hors de tout contrôle. Ses tentacules s’infiltrent à tous les niveaux. Il faut lui imposer de grands changements.

 

Source:  Reporterre.net

Comments

comments

0 commentaire sur “Les cinq méthodes de l’industrie pharmaceutique pour nous bourrer de médicaments inutiles”

  1. The next time I read a blog site, I hope that it does not disappoint me as long as this one. I imply, I know it was my option to review, but I really believed youd have something intriguing to claim. All I hear is a number of yawping regarding something that you can deal with if you werent too busy looking for interest.

  2. Ping : slot machine
  3. An excellent share, I just provided this onto a coworker that was doing a little analysis on this. And also he in fact got me breakfast since I found it for him. smile. So let me reword that: Thnx for the reward! Yet yeah Thnkx for spending the moment to discuss this, I feel highly regarding it as well as enjoy finding out more on this subject. Ideally, as you end up being experience, would certainly you mind updating your blog site with more information? It is highly practical for me. Huge thumb up for this post!

  4. This is the appropriate blog site for anybody that intends to discover this subject. You recognize so much its virtually hard to say with you (not that I in fact would want?HaHa). You absolutely placed a brand-new spin on a subject thats been written about for years. Wonderful things, just excellent!

  5. There are definitely a lot of information like that to think about. That is a fantastic indicate bring up. I provide the ideas over as general inspiration however clearly there are inquiries like the one you raise where the most essential point will certainly be working in truthful good faith. I don?t understand if finest methods have arised around things like that, yet I make certain that your work is clearly recognized as a level playing field. Both young boys and also girls really feel the influence of simply a moment?s satisfaction, for the rest of their lives.

  6. Can I simply claim what an alleviation to discover someone who really understands what theyre speaking about on the internet. You absolutely understand just how to bring a concern to light and make it crucial. Even more people need to read this as well as recognize this side of the story. I cant think youre not a lot more preferred because you absolutely have the gift.

  7. An intriguing conversation is worth remark. I think that you should create much more on this topic, it may not be a forbidden subject but typically people are not enough to talk on such subjects. To the next. Cheers

  8. This website is really a walk-through for every one of the information you wanted regarding this as well as didn?t understand that to ask. Glance right here, and also you?ll certainly uncover it.

  9. I?d have to check with you right here. Which is not something I typically do! I delight in reviewing a post that will make people believe. Also, many thanks for enabling me to comment!

  10. Good post. I learn something new and challenging on blogs I stumbleupon every day. It will always be useful to read content from other writers and practice something from their websites.

  11. What’s Happening i’m new to this, I stumbled upon this I’ve found It absolutely useful and it has helped me out loads. I am hoping to give a contribution & help other customers like its helped me. Great job.

  12. Howdy! I could have sworn I’ve visited this site before but after browsing through some of the posts I realized it’s new to me. Regardless, I’m definitely happy I found it and I’ll be book-marking it and checking back frequently!

  13. Great post. Articles that have meaningful and insightful comments are more enjoyable, at least to me. ItÕs interesting to read what other people thought and how it relates to them or their clients, as their perspective could possibly help you in the future. I hope that you will read ours now available here

  14. Hi, I do believe this is a great web site. I stumbledupon it 😉 I am going to come back yet again since I book marked it. Money and freedom is the greatest way to change, may you be rich and continue to help other people.

  15. I needed to thank you for this excellent read!! I absolutely loved every little bit of it. I have got you book marked to look at new things you post…

  16. Ping : online casinos
  17. Ping : new cialis
  18. Ping : hayley
  19. I found your blog website on google as well as inspect a few of your early messages. Continue to keep up the very good operate. I just added up your RSS feed to my MSN Information Viewers. Seeking ahead to learning more from you later!?

  20. I?m impressed, I should claim. Truly rarely do I encounter a blog site that?s both instructional as well as entertaining, and also let me inform you, you have hit the nail on the head. Your concept is outstanding; the concern is something that not nearly enough people are talking intelligently about. I am very pleased that I came across this in my look for something associating with this.

  21. Ping : slot machines
  22. Aw, this was a really good post. In idea I would love to put in writing like this additionally? taking time and also real initiative to make a very good article? but what can I claim? I put things off alot and by no means seem to obtain something done.

  23. An impressive share! I’ve just forwarded this onto a coworker who was doing a little homework on this. And he in fact bought me breakfast due to the fact that I discovered it for him… lol. So let me reword this…. Thanks for the meal!! But yeah, thanx for spending some time to discuss this matter here on your internet site.

  24. Aw, this was an actually good blog post. In concept I want to place in writing such as this in addition? requiring time and also actual initiative to make a very good post? however what can I claim? I put things off alot as well as never seem to obtain something done.

  25. Ping : viagra 100mg
  26. When I initially commented I clicked the -Inform me when new comments are added- checkbox and now each time a remark is included I get 4 e-mails with the exact same remark. Is there any way you can remove me from that solution? Thanks!

  27. Can I simply claim what an alleviation to locate somebody that in fact understands what theyre discussing on the net. You absolutely understand how to bring an issue to light and also make it essential. More individuals require to read this and also comprehend this side of the tale. I cant think youre not more preferred due to the fact that you definitely have the gift.

  28. I am the manager of JustCBD Store company (justcbdstore.com) and I’m presently looking to broaden my wholesale side of business. I really hope that anybody at targetdomain give me some advice . I considered that the best way to do this would be to reach out to vape companies and cbd stores. I was really hoping if anybody at all could suggest a trustworthy website where I can buy Vape Shop B2B Data List I am already considering creativebeartech.com, theeliquidboutique.co.uk and wowitloveithaveit.com. On the fence which one would be the very best choice and would appreciate any advice on this. Or would it be much simpler for me to scrape my own leads? Ideas?

  29. A remarkable share, I simply offered this onto a coworker that was doing a little evaluation on this. As well as he in fact acquired me morning meal since I found it for him. smile. So let me reword that: Thnx for the treat! Yet yeah Thnkx for spending the time to review this, I really feel highly about it and enjoy learning more on this subject. When possible, as you become competence, would you mind upgrading your blog site with even more details? It is extremely useful for me. Large thumb up for this article!

  30. Can I simply state what an alleviation to discover someone that in fact recognizes what theyre speaking about on the internet. You most definitely understand just how to bring a concern to light and also make it important. More individuals need to read this and understand this side of the story. I cant think youre not extra preferred since you certainly have the present.

  31. After research a few of the post on your web site currently, and I truly like your way of blog writing. I bookmarked it to my book marking web site list and will be inspecting back quickly. Pls check out my web site also and let me understand what you assume.

  32. Ping : loans online
  33. Remarkably! It is like you read my mind! A person seem to know therefore much relating to this, exactly like you authored it in it or something. We believe which you can do with a few images they are driving the message house a bit, besides that, this is great blog. A exceptional read. I will certainly revisit once more.

  34. This is the right blog for anyone that intends to discover this topic. You realize so much its virtually tough to argue with you (not that I in fact would want?HaHa). You absolutely put a brand-new spin on a subject thats been blogged about for many years. Excellent things, simply great!

  35. I have been exploring for a little for any high quality articles or blog posts in this kind of area . Exploring in Yahoo I ultimately stumbled upon this web site. Reading this information So i¡¦m glad to show that I have an incredibly good uncanny feeling I came upon exactly what I needed. I such a lot indubitably will make certain to don¡¦t forget this web site and give it a look a relentless basis.

  36. The following time I review a blog, I hope that it doesn’t dissatisfy me as much as this. I imply, I recognize it was my option to check out, however I in fact thought youd have something interesting to state. All I listen to is a number of yawping about something that you could fix if you werent too active trying to find focus.

  37. I just want to say I’m very new to blogging and definitely savored this website. Probably I’m want to bookmark your blog post . You certainly come with incredible article content. With thanks for sharing your blog site.

  38. Ping : vardenafil 20mg
  39. Ping : generic cialis
  40. Ping : Cialis in usa
  41. Ping : rx pharmacy
  42. Ping : cialis 10 mg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.